jeudi, septembre 29

THIERRY MUGLER, COUTURISSIME

Derniers jours au Musée des Arts Déco de Paris pour découvrir l’exposition dédiée à Thierry Mugler, le visionnaire, le photographe, l’inventeur de parfums et le metteur en scène, dans la ville où il a connu tous les succès.

L’événement promet de décliner tous les superlatifs. A la manière d’une tournée mondiale, l’exposition qui avait déjà fait escale au Canada, au Pays-Bas ou en Allemagne, avant de poser ses lourdes valises à Paris, lors de la dernière FashionWeek en octobre dernier. Ici, l’excès prime sur l’ordre et l’équilibre ; car Thierry Mugler est celui qui – dès les années 1970 – a révolutionné plus que la haute-couture, la manière dont elle se met en scène. Il est à l’origine du défilé spectacle. Chaque création est mise en scène soignée à travers des shows aussi déjantés qu’exubérants voire quasi futuristes disent certains, à tel point que ses modèles n’ont pas pris une ride en près de 50ans !

Stern, mai 1979, collection Spirale futuriste, prêt-à-porter automne-hiver 1979-1980
© Peter Knapp

De Céline Dion à Jerry Hall en passant par Lady Gaga et David Bowie

Des tenues mythiques qui ont été portées par les plus grandes stars, Céline Dion, Mylène Farmer, David Bowie… et que les icônes de la pop culture d’aujourd’hui comme Beyoncé ou Lady Gaga et Kim Kardashian s’arrachent pour les grandes occasions. Mugler a cette particularité de créer sans limite, osant un guidon de moto en guise de bustier, des pots d’échappement en épaulettes ou des pneus pour une robe (cela ne vous rappelle rien ? Le clip Too Funky de George Michael) Ici, la dentelle est remplacée par du plexiglas, les tailleurs se fondent dans du vinyle, les fausses fourrures paradent fièrement, le latex détrône le cuir.

Emma Sjöberg lors du tournage du vidéoclip de la chanson « Too Funky », de George Michael, Paris, 1992
Réalisé par Thierry Mugler, collection Les Cow-boys, prêt-à-porter printemps-été 1992
© Patrice Stable

Thierry Mugler réécrit la mode avec un vocabulaire provocateur et révolutionnaire. Cette exposition, aux allures de spectacle, se veut immersif, mettant en scène chaque création dans une ambiance singulière, jouant sur des atmosphères parfumées non sans rappeler ses créations bien évidemment, des ambiances sonores spécialisées qui évoquent ses revues de music-hall osant les robes en hologramme 4D !

Dans un monde uniformisé, l’exposition célèbre le droit à la différence, mais surtout l’audace et l’individualité de beautés plurielles. Mugler s’affirme comme un couturier indémodable. Jusqu’à dépasser les tendances pour inventer un style unique certes mais aussi et surtout excentrique, glamour et somptueux sans prise avec la réalité et ces tendances. Bref, un monde au-delà de la planète mode. Le Musée des Arts décoratifs lui rend hommage pour une rétrospective d’envergure. Conçu comme un ballet en plusieurs tableaux, on se laisse parcourir de pièces en pièces les performances du couturier.

Jusqu’au 24 avril

Plus de renseignements :

www.madparis.fr     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.