mardi, septembre 27

« Starsky & Hutch » diffusée dans son intégralité: 5 secrets de la série culte des années 1970

Cinq anecdotes méconnues sur Starsky & Hutch, les deux flics les plus célèbres des années 1970 et 1980, qui reviennent lundi sur Paramount TV.

Une série rapidement devenue incontournable et culte!

Incarnés par le brun Paul Michael Glaser et le blond David Soul, les sergents Dave Starsky et Ken Hutchinson (dit « Hutch ») ont poursuivi les bandits durant quatre saisons et 93 épisodes entre 1975 et 1979. Imaginée par William Blinn, la série était produite par Aaron Spelling et Leonard Goldberg, les deux rois de la télévision des années 1970 avec notamment Drôles de dames et La croisière s’amuse. Si Starsky & Hutch n’arrive en France sur TF1 qu’en 1978 , elle a suffisamment marqué les téléspectateurs pour obtenir le titre de série culte.

1 – Michael Mann a écrit quatre épisodes

Au générique, les cinéphiles se demanderont s’il ne s’agit pas d’un homonyme. Celui qui signe le script du troisième épisode de la saison 1, La Vengeance du Texan, est bien le futur réalisateur de Heat (1995) ou d’Ali (2001). Après des débuts dans le documentaire, Michael Mann débarque à Hollywood et c’est à 32 ans qu’il écrit le premier de ses quatre épisodes pour Starsky et Hutch.

Il écrira ensuite pour Police Story (1973-1979), un fleuron du genre, et deviendra réalisateur avec le téléfilm Comme un homme libre (1979). Il produira aussi un autre duo, Deux Flics à Miami (1984-1989), dont il sera le showrunner sans en être le créateur ni même en réaliser un seul épisode!

2 – Les premiers flics à ressembler aux malfrats

Comme le rappelle Michael Mann lui-même dans le livre d’Alain Carrazé Les Nouveaux Feuilletonistes (éditions Fantask), Starsky et son collègue Hutch étaient habillés de manière très contemporaine, à la mode, comme s’ils étaient sous couverture. Une première : « Il n’y avait jamais eu à la télévision de flics qui ressemblaient à ces deux-là. Maintenant, ça paraît daté ou banal d’avoir des flics en jeans et baskets. Mais à l’époque, les policiers de la télé avaient encore le style Dragnet [une série de la fin des années 1960], cheveux courts et costume-cravate. »

3 – Le doublage a changé le ton

Pour le public français, les voix de Jacques Balutin (Starsky) et Francis Lax (Hutch) sont indissociables de la série. Mais ce doublage a pourtant pris beaucoup de libertés avec le matériel original. Lorsque la Ford Torino rouge à bande blanche s’éloigne, les improvisations comiques des deux comédiens français ont apporté une note d’humour souvent absente des dialogues américains, plus inspirés par l’âpreté des films de la « blaxploitation » en vogue à l’époque.

La VF des années 1970 a aussi censuré certains épisodes comme dans Les jours se ressemblent où l’homosexualité d’un policier décédé est effacée, devenant en français une hypocrite « double vie » et une « faiblesse ».

4 – La chanson est une création française

« Des nouveaux chevaliers au grand cœur, mais qui n’ont jamais peur de rien… » Chantée par Lionel Leroy, la chanson que les téléspectateurs français découvrent à partir de la deuxième saison n’a aucun rapport avec le générique américain. Jean Clace compose une toute nouvelle musique tandis que Haim Saban (futur producteur de Power Rangers!) et Yves Martin créent des paroles de toutes pièces, là où la version américaine est instrumentale.

Outre-Atlantique, la série a connu trois génériques différents : celui de la première saison est composé par la star Lalo Schifrin (Mission impossible), suivront Tom Scott (un membre des Blues Brothers) et Mark Snow (X-Files).

5 – Il y a eu un remake hexagonal!

Oubliez le film parodique avec Ben Stiller et Owen Wilson sorti en 2004. Quatre ans plus tard, la télévision française accouche d’une adaptation officielle mais catastrophique : Duval et Moretti. Diffusé sur W9, cet improbable projet des débuts de la TNT n’aura duré qu’une seule saison. Alexandre Brasseur est l’inspecteur David Moretti et Emmanuel Patron, son partenaire Vincent Duval ; rebaptisé César, le Huggy-les-bons-tuyaux français est incarné par Magloire.

On préférera le bel hommage de la série Chérif (France 2) en 2018 avec l’épisode Quand Cherif rencontre Huggy : le flic fan de séries reçoit un coup sur la tête et a des visions lors desquelles il discute avec Huggy, incarné par le véritable Antonio Fargas, qui avait fait le déplacement depuis Los Angeles!

Starsky & Hutch, de William Blinn, avec Paul Michael Glaser, David Soul, Antonio Fargas. 4 saisons. Du lundi au vendredi à 18h55 sur Paramount TV.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.