mardi, septembre 27

Saint Exupéry à Toulouse: le pilote avant l’écrivain

Par Franck Karsenty

À Toulouse, ville de l’aéronautique, s’est ouvert une très belle exposition à l’Espace des Pionniers consacrée à l’auteur du Petit Prince. Même si cette œuvre littéraire connaît un succès mondial depuis des décennies, elle a tendance à faire oublier que la plus grande passion de son créateur est l’aviation.

Né le 29 juin 1900, il est fasciné par l’idée de voler dès son plus jeune âge et réalise son baptême de l’air à l’âge de 12 ans. Il travaillera pour les Lignes Latécoère qui deviendront la Compagnie générale aéropostale en 1927, ancêtre d’Air France.

Il disparaîtra le 31 juillet 1944 au large des côtes marseillaises à bord de son avion, un Lockheed P-38 Lightning, lors d’une mission de reconnaissance en vue du débarquement de Provence.

La tête dans les étoiles

Dès l’entrée, le visiteur pourra voir une réplique taille réelle du Salmson 2A2 dans lequel Saint Exupéry a volé pendant son service militaire. Nous rentrons dans la vie du pilote, de ces moments les plus importants, pour comprendre celle de l’écrivain ou comment il en est venu à écrire.

Pour mieux appréhender l’histoire de l’aviation, il faut comprendre que si le transport de passagers était dans les esprits des premières compagnies, c’est bien le transport du courrier qui a amené au développement de l’aérien. Car, comme d’autres grands pilotes tels que Mermoz ou Guillaumet, Antoine de Saint Exupéry est avant tout un aventurier qui va faire les grandes heures de l’aéropostale notamment en Afrique et en Amérique du Sud.

On trouvera ainsi toute une collection d’objets personnels, d’œuvres, de photographies, d’enregistrements et de diverses archives qui nous ramène à l’homme passionné par l’aviation mais aussi à tellement d’autres choses.

Ses aventures, la Seconde Guerre Mondiale et son engagement

Il aurait pu vivre de sa vie de pilote et continuer d’explorer le monde par les airs mais la guerre éclate en 1939. La France capitule en juin 1940 et il décide d’aller à New York, lui qui veut faire rentrer les États-Unis dans la guerre et devient l’une des voix de la Résistance.

Il est rompu à l’aventure, ça ne le quittera jamais. L’exposition le montre bien à travers les raids auxquels il participe et le grave accident qu’il a eu en 1935 en percutant une dune dans le désert libyen. Il parcourra celui-ci durant 3 jours avec son mécanicien avant qu’on leur porte secours. Ces expériences lui donneront l’inspiration pour écrire Courrier sud en 1929, Vol de nuit en 1931 ou encore Terre des Hommes en 1939.

Rappelons ici un moment fort: des morceaux de son avion retrouvé en 2003 au large de Marseille sont exposés comme pour boucler une boucle autour de sa plus grande passion: voler.

L’envol des Pionniers, 6 rue Jacqueline Auriol 31400 Toulouse

Exposition Antoine de Saint Exupéry jusqu’au 7 novembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.