mardi, septembre 27

Quand Cédric Klapisch mène la danse !

Pour qui ne connaît pas (ou peu) l’univers de la danse au cinéma, ce portrait pourrait être une belle initiation. Un univers familier pour le metteur en scène Cédric Klapisch puisqu’il avait réalisé le documentaire Aurélie Dupont danse, l’espace d’un instant, en 2010.

Avec En corps, il nous prend la main et nous guide, sans faux pas pour le coup. D’ailleurs, il n’a pas hésité à travailler avec l’un des meilleurs chorégraphes d’aujourd’hui Hofesh Shechter.

La revanche du corps sur … le corps

Mêlant danse classique, moderne et hip hop, En Corps suit le parcours de Élise, 26 ans qui se blesse pendant un spectacle ; elle apprend qu’elle ne pourra plus danser. Dès lors sa vie va être bouleversée, Élise va devoir apprendre à se réparer… Un nouvel horizon pour elle ? Entre Paris et la Bretagne, au gré des rencontres et des expériences, des déceptions et des espoirs, elle va se rapprocher d’une compagnie de danse contemporaine. Cette nouvelle façon de danser va lui permettre de retrouver un nouvel élan et aussi une nouvelle façon de vivre.

Pour son 14e film, mis à part une partie de la troupe du danseur israélien, Cédric Klapisch a refait appel aux comédiens tels que François Civil et Pio Marmaï déjà présents dans ses deux précédents films Deux moi et Ce qui nous lie. On y retrouve également de nouveaux venus tels que Denis Podalydès ou encore Muriel Robin ! Mais, mention spéciale à Marion Barbeau, la tête d’affiche du film qui l’illumine par une fougue et une grâce exemplaire !

Marion Barbeau, danseuse dans la vie et à l’écran. ©Studiocanal

Quant à la musique, elle est signée en partie par un certain Thomas Bangalter ! Ce nom vous dit quelque chose ? Il s’agit de l’un des casqués de feu Daft Punk.

Alors, éloignez tous les clichés, En corps n’est pas encore un énième film sur la danse mais plutôt une exploration du corps et de son devenir.

Sortie, le 30 mars 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.