jeudi, septembre 29

PPDA: les révélations qui l’accablent

Photo by Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM

Dans sa publication du 20 septembre, le journal Libération à publié trois nouveaux témoignages de trois romancières. Selon l’AFP, l’ancien présentateur du 20h de TF1 est visé par deux enquêtes par le Parquet de Nanterre. Il avait été entendu en audition libre en juillet dans le cadre d’une enquête ouverte pour viols et agressions sexuelles où au moins sept femmes avaient témoigné.

Patrick Poivre d’Arvor conteste ces accusations. Ses avocats n’étaient pas joignables dans l’immédiat. Il est visé par deux enquêtes à Nanterre (Hauts-de-Seine). La première, menée par le parquet, a été ouverte à la suite de deux plaintes en décembre 2021, l’une pour viol en 1985 et l’autre pour agression sexuelle en 2013. Toutefois, ces faits apparaissent prescrits. Si les témoignages se multiplient, c’est aussi à cause de la posture que prend l’ancien journaliste. Une source proche du dossier précise à l’AFP qu’entre décembre et cet été, au moins sept femmes, âgées d’une vingtaine à une soixantaine d’années avaient témoigné dans le cadre de cette enquête.

Des témoignages nombreux et précis

L’auteure Bénédicte Martin raconte qu’en novembre 2003, quand elle avait 24 ans, PPDA l’aurait «saisie par la gorge en lui faisant une clef avec le bras». Embrassée de force, la jupe relevée, Bénédicte Martin feinte : «Non, pas comme ça, on vaut mieux que ça». Et lui propose de se revoir une autre fois. La jeune femme prend alors ses jambes à son cou. D’autre part, Juliette (nom d’emprunt) dénonce un viol perpétré en 2000. «Une pénétration rapide, sans tentative de séduction aucune, «le simple assouvissement d’un besoin», dira Libération. Enfin, Margot Cauquil-Gleizes avait 16 ans en 1985 quand elle aurait été victime d’un viol de la part de Patrick Poivre d’Arvor. «Il me bascule sur le lit, me déshabille, me pénètre. Ça dure cinq minutes à peine. Je reste complètement passive, je ne comprends pas ce qui m’arrive», raconte-t-elle. La jeune femme, qui a continué à garder contact avec le journaliste, le revoit quelques années plus tard à l’issue du tournage du 20 heures. C’est à ce moment-là qu’il lui aurait dit : «Ce journal a vraiment été très difficile, vous me feriez bien une petite gâterie?».

Le juge d’instruction saisi

L’AFP a confirmé qu’une seconde enquête est en cours à Nanterre, confiée au Parquet et portant sur les accusations de viols de la romancière Florence Porcel. Aujourd’hui, âgée de 39 ans, elle est la première femme à avoir porté plainte en février 2021. Elle accuse PPDA de l’avoir forcée à un rapport sexuel en 2004 et à une fellation en 2009. Une enquête préliminaire s’en était suivie et avait recueilli le témoignage de 22 autres femmes pour viols, agressions sexuelles et/ou harcèlement sexuel. L’enquête avait été classée sans suite en juin 2021, majoritairement pour prescription. Ces témoignages avaient donné lieu à une émission spéciale de Complément d’enquête diffusée le 28 avril 2022 sur France 2 et où 25 femmes avaient dénoncé, à visage découvert, les viols et agressions qu’elles avaient subi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.