mardi, septembre 27

Malgré son procès, Jean-Marc Morandini restera à l’antenne sur Cnews!

L’animateur-producteur est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour « harcèlement sexuel » et « travail dissimulé ».

Il a toute la confiance de son patron. Le patron de CNews Serge Nejdar évoque ce lundi dans « Le Parisien » la rentrée de sa chaîne. Avec une grille qui sera marquée par la stabilité, autour de figures phare telles que Pascal Praud – « un journaliste exceptionnel » – Laurence Ferrari mais aussi Jean-Marc Morandini. Celui qui vient de quitter NRJ 12 et a annoncé développer des projets avec le groupe Canal+, sera bien de retour sur le canal 16 à la tête de sa quotidienne « Morandini Live ».

Aux yeux de Serge Nedjar, l’intéressé est un « excellent journaliste » et pourrait bénéficier d’une version rallongée d’une demi-heure pour son émission et même d’une déclinaison le week-end. Mais la saison à venir se déroulera aussi sur le terrain judiciaire pour l’animateur-producteur de 56 ans, renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour « harcèlement sexuel » et « travail dissimulé », dans le cadre de l’affaire de 2016 dite de la web-série « Les Faucons ». S’agissant du volet « harcèlement sexuel », Jean-Marc Morandini est accusé d’avoir créé un personnage fictif nommé Catherine Leclerc, qui incitait un jeune acteur à « toujours repousser ses limites dans l’acte de nature sexuelle, sous le prétexte allégué de travailler sa posture de comédien« , selon la juge d’instruction.

« Jean-Marc a toute notre confiance »

Ce passage devant le tribunal n’entraînera pas pour autant la suspension de Jean-Marc Morandini à l’antenne. « Tant que les gens ne sont pas déclarés coupables, ils sont considérés comme innocents. Ça s’appelle la présomption d’innocence. Jean-Marc a toute notre confiance« , affirme Serge Nedjar auprès de nos confrères. Interrogé sur ce qu’il adviendra si son animateur est condamné, le responsable du canal 16 botte en touche : « Pour l’instant, il est considéré comme innocent donc nous ne nous posons pas la question« .

Enfin, dans un autre registre, Serge Nedjar ferme la porte à une éventuelle arrivée de Jean-Jacques Bourdin sur CNews. « Ce n’est ni le profil ni le genre d’émission que nous souhaitons sur notre antenne« , conclut-il. Une fin de non recevoir qui intervient après celle de Thierry Thuillier, le boss de LCI, dans une autre interview au « Parisien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.