mardi, septembre 27

Laurence Boccolini : ses confidences inédites sur sa souffrance et son combat face à la maladie

L’animatrice revient sur son combat contre l’infertilité et sa fille. Elle n’a rien oublié de ces années douloureuses et savoure aujourd’hui sa chance d’être mère.

Laurence Boccolini a tout pour être heureuse aujourd’hui. En effet, elle est reconnue dans sa profession et c’est l’une des animatrices de jeux télévisés préférés des Français. Côté vie personnelle, elle est à la recherche de sa moitié, mais elle peut se réconforter avec sa fille, Willow. Mais, ce n’est que le haut de l’iceberg. En effet, elle a surmonté plusieurs épreuves sur son chemin de vie, comme celui de l’infertilité. Au cours d’une entrevue, l’animatrice explique qu’elle a vécu une période compliquée et douloureuse quand elle essayait de tomber enceinte.

Laurence Boccolini fait des confidences sur son infertilité

Une chose est sûre, Laurence Boccolini a bel et bien trouvé sa place dans le monde impitoyable de la télévision. À chaque fois qu’elle anime une émission, c’est un succès. On se demande quel est son secret. Par exemple, on se souvient du Maillon faible sur la chaîne TF1. Ensuite, elle était aux commandes du programme de télé-réalité Première compagnie avec Bruno Roblès ainsi que le concours de Mister France. D’ailleurs, c’est grâce à ce concours de beauté qu’elle a croisé la route de son époux, originaire de la Polynésie française. Ensemble, ils ont leur fille unique prénommée Willow. Ensuite, à partir de 2011, Laurence Boccolini animait Money Drop qui fonctionnait très bien. Hélas, sans comprendre les raisons, la direction du groupe TF1 a pris la décision d’arrêter l’émission en 2017 malgré les bons chiffres d’audience.

En tout cas, Laurence Boccolini a connu des hauts et des bas mais reste toujours discrète sur sa vie, notamment privée. Mais, récemment, elle a fait des confidences à Jordan De Luxe dans son émission Chez Jordan pour Télé Loisirs. En effet, la présentatrice de 59 ans a fait quelques révélations sur son divorce avec son ancien mari, Mickaël Fakaïlo.

Apparemment, c’est leur écart d’âge qui a entrainé la séparation. Bien sûr, ils restent en bon terme pour le bien de leur fille qui a 8 ans. D’ailleurs, leur princesse a mis du temps à arriver selon les affirmations de Laurence Boccolini. En effet, en 2008, celle-ci publie un livre qui s’intitule Puisque les cigognes ont perdu mon adresse dans lequel elle dévoile son infertilité. Dans son ouvrage, on apprend qu’elle est passée plusieurs fois par la FIV (fécondation in vitro).

La pire période de sa vie

Ce fut un chemin de vie très rude pour Laurence Boccolini. En effet, à l’époque, elle animait le Maillon Faible et à côté, elle « vit super mal » son traitement pour tomber enceinte. «On n’est pas accompagnés du tout. Un couple qui vit ça, je suis de tout cœur avec eux» , a-t-elle expliqué à Jordan De Luxe. À présent, elle savoure la chance qu’elle a d’être mère et savoure chaque seconde auprès de sa fille qu’elle a finalement adoptée. « Il n’y a pas de place, tout est Willow« , a-t-elle avoué. D’ailleurs, l’animatrice fait très attention à ne pas révéler son visage sur les réseaux sociaux pour qu’elle ne soit pas embêtée dans sa vie scolaire. «Je veux qu’elle soit tranquille, je veux qu’on lui foute la paix à l’école» , confie Laurence Boccolini.

Un parcours semé d’embûches qu’elle n’oubliera jamais

En 2020, Laurence Boccolini remplaçait Nagui dans le programme télévisé Tout le monde veut prendre sa place. À cette époque, elle avait laissé quelques mots sur la Toile, car elle n’a rien oublié de son parcours. « Je n’ai rien oublié de ces années. Je n’oublierai jamais ce qu’il a fallu traverser et rien ni personne n’effacera ces années de combat douloureux ou la tristesse et le sentiment d’injustice remplissaient les jours comme les nuits… Courage à ceux qui vivent cette situation. Je pense à vous« , écrivait-elle pour la semaine de sensibilisation sur le sujet de l’infertilité. En effet, vous ne savez peut-être pas où vous allez, mais souvenez-vous toujours d’où vous venez…

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.