mardi, septembre 27

Jean-Pierre Foucault explique pourquoi on ne le voit presque plus à la télé!

@Alamy Images

En effet, pour beaucoup d’entre nous, Jean-Pierre Foucault est un animateur qu’on aurait du mal à situer dans le temps car présent depuis si longtemps dans de très nombreuses émissions. Il fait partie de ceux qui ont réussi à ne pas être à la mode, ne pas être dans l’air du temps et c’est certainement le secret de la longévité dans l’audiovisuel. Il va animer une nouvelle édition des Miss France sur TF1 qui sera son dernier prime time récurrent.

Une interview sur Europe 1 chargée d’émotion

Dimanche 31 juillet sur Europe 1, Didier Barbelivien recevait Jean-Pierre Foucault pour un nouveau numéro de son émission «Dis-moi ce que tu chantes». Le concept veut que l’invité se raconte à travers les chansons de son choix. Et dans la dernière ligne droite du programme, un classique de la chanson française, «J’me voyais déjà» signé Charles Aznavour, a été diffusé à l’antenne. L’occasion pour Jean-Pierre Foucault de se confier sur ses années à la télé à partir de cet extrait du morceau: «Mes traits ont vieilli, bien sûr, sous mon maquillage. Mais la voix est là, le geste est précis et j’ai du ressort».

«Tu as connu ces moments-là, toi, où tu te dis « oh, je ne suis plus à la mode »?», l’a interrogé l’intervieweur. L’homme aux plus de 50 ans de carrière dans l’audiovisuel a répondu par l’affirmative: «On est tous envahis par le doute à un moment. Et puis, en plus, avec la technologie moderne de l’audience, on se dit que c’est peut-être la fin, que c’est foutu».

«L’envie m’a quitté»

Il poursuit alors en expliquant: «J’ai arrêté pratiquement la télévision. J’ai gardé les Miss et la Française des jeux. L’envie m’a quitté. La vie est bien faite parce que, quand je regarde la télé, je ne me dis pas que j’aimerais y être. Non. J’ai tellement été gâté dans ma vie personnelle et dans ma vie professionnelle que je suis heureux comme je suis».

Jean-Pierre Foucault est revenu aussi sur la polémique que peut susciter le concours des Miss France: «Elles sont décriées par trois pelés et un tondu qui existent uniquement pendant la période des Miss, a défendu le maître de cérémonie, non sans ironie. Grâce à nous, ces personnes qui décrient les Miss existent un moment… Et puis disparaissent ensuite pendant 11 mois. Et reviennent».

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.