mardi, septembre 27

Cnews soumise aux choix éditoriaux de Vincent Bolloré ? La mise au point de Pascal Praud!

Récemment, Pascal Praud s’est entretenu avec Le Parisien afin de parler politique mais aussi de liberté dans le travail. Celui-ci a par ailleurs évoqué Vincent Bolloré et son rôle professionnel.

Le présentateur de L’heure des pros s’est très récemment entretenu avec le journaliste du Parisien. Dans une interview assez longue, détaillée et plus que sincère, les deux journalistes ont parlé politique mais aussi travail, notamment sur la notion de liberté.

En effet, Pascal Praud a été confronté à une rude question, pourtant bien vite répondue : « Vous pourriez quitter CNews ? ». Le présentateur n’a pas tergiversé et a assuré que « Non. Jamais. » Car, selon lui, il ne pourrait jamais « jouir de la même liberté ailleurs » puisqu’à CNews , les patrons le « soutiennent ».

Pascal Praud « Je le vois deux fois par an »

C’est juste après cette réponse que le journaliste du Parisien s’est alors intéressé à Vincent Bolloré et à son rôle au sein de CNews. Il a ainsi demandé à Pascal Praud si Serge Nedjar et Vincent Bolloré étaient ses patrons. Ce à quoi le présentateur a répondu en toute sincérité : « Vincent Bolloré n’a aucun rôle exécutif sur l’éditorial au jour le jour. Je le vois deux fois par an, toujours avec beaucoup de plaisir. Son seul credo est la liberté d’expression. »

Par la suite, Pascal Praud a été amené à poursuivre ses propos au sujet de la liberté dont il bénéficie dans son travail. Notre confrère du Parisien lui a demandé s’il possédait justement cette même liberté sur CNews que sur RTL où il anime Les auditeurs ont la parole. Ce à quoi le présentateur à répondu : « Oui. Même si c’est un exercice différent, puisque je suis plus dans l’écoute des auditeurs que dans l’éditorialisation. Je ne choisis pas seul les sujets. Il y a toute une équipe autour, notamment Amandine Bégot, qui coprésente l’émission. » a-t-il confié.

Une fois n’est pas coutume, Pascal Praud a répondu sans langue de bois sur des sujets pourtant délicats. Direction, travail et politique… le présentateur n’a pas peur de grand-chose en règle générale et l’a une fois de plus prouvé au cours de cet entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.